Histoire

  • Educación laica, libertad y respeto
  • Excelente nivel académico internacional en tres idiomas

 

En 1958, Monsieur Antoine Spina assume la direction de l’Alliance Française de Martínez, fondée 12 ans auparavant. Quelques années plus tard, il avait créé des cours pour enfants qui fonctionnaient l’après-midi. Les petits assistaient  à une école argentine le matin et puis ils apprenaient le français à l’Alliance.

L’idée est alors venue d’ouvrir un collège journée complète qui respecterait et les programmes français et les programmes argentins. Sans doute, la venue du Général De Gaulle en Argentine en 1964 et la signature de l’accord de coopération culturelle entre les gouvernements français et argentin ont accéléré le processus de reconnaissance officielle des études.

Le Collège franco-argentin de l’Alliance Française de Martínez a donc ouvert ses portes en 1964, dans les locaux de l’AFM, rue Pedro Goyena. Il comptait 68 élèves répartis en 6 classes (12ème, 11èmeA, 11èmeB, 10ème, 9ème et  8ème/7ème). En 1968, le Collège  déménage rue Lavalle, son emplacement actuel : quelque 200 élèves, 3 classes de maternelle, 9 de primaire.

L’année 1978 voit la création du cycle secondaire, qui apporte une nouvelle option à tous ceux qui terminent la classe de 5ème.

En 1990, est créée, en France, l’Agence pour l’Enseignement du Français à l’Etranger (AEFE). Elle est  sous la tutelle du ministre des Affaires étrangères et du Développement international . Le collège obtient l’homologation  du premier degré et signe une convention avec cet organisme public français. Par la suite, les classes de collège seront également homologuées.

Afin d’offrir une formation reconnue partout dans le monde dans tous ses niveaux, le CFAM demande à l’Organisation du Baccalauréat International l’autorisation  pour préparer son Programme du Diplôme en 2006. Cette autorisation nous parvient un an après et nous félicitons nos premiers diplômés en 2009.